Navigation:    Accueil arrow Burundi

Nouvelles en bref

RDC: PROTEGEONS NOTRE NATION

cenco.pngPour un processus électoral apaisé et porteur d’un avenir meilleur

Message de la 51ème Assemblée Plénière des Evêques membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO)

1. A l’ occasion du 54ème anniversaire de l’indépendance de notre pays la RD Congo, Nous, Cardinal, Archevêques et Evêques, membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO), réunis en session ordinaire de l’Assemblée plénière du 23 au 27 juin 2014 à Kinshasa, adressons un message de paix et d’espérance au Peuple congolais.

Lire la suite…

 
30 juin 1960: Discours du Premier Ministre Patrice Emery LUMUMBA.

lumumba.jpgCongolais et Congolaises,

Combattants de l'Indépendance aujourd'hui victorieux,

Je vous salue au nom du gouvernement congolais.

À vous tous, mes amis, qui avez lutté sans relâche à nos côtés, je vous demande de faire de ce 30 juin 1960 une date illustre que vous garderez ineffablement gravée dans vos cœurs, une date dont vous enseignerez avec fierté la signification à vos enfants, pour que ceux-ci à leur tour fassent connaître à leurs fils et à leurs petits-fils l'histoire glorieuse de notre lutte pour la liberté.

Car cette Indépendance du Congo, si elle est proclamée aujourd'hui dans l'entente avec la Belgique, pays ami avec qui nous traitons d'égal à égal, nul Congolais digne de ce nom ne pourra jamais oublier cependant que c'est par la lutte qu'elle a été conquise (applaudissements), une lutte de tous les jours, une lutte ardente et idéaliste, une lutte dans laquelle nous n'avons ménagé ni nos forces, ni nos privations, ni nos souffrances, ni notre sang.

 
Adieu Mukaka!

VirungaNews

18/05/14

mukaka.jpg1913-2014

Le Kivu vient de perdre une grande dame ce dimanche, 18 mai 2014.  Mukaka (Grand-mère) est l’ancêtre directe de nombreux petits-enfants, arrières petits-enfants et arrières-arrières petits enfants qui ne l’apprendront que par la riche tradition orale qu’elle nous laisse.

Mukaka est née à Rutshuru en 1913 de Papa Gakebetse et de Maman Nyirangirimana. Elle épousa Papa Corneille Nzirimwe Rwakabuba, fondateur de la Société RWACICO S.P.R.L., qui fut aussi un enseignant de renom dans le Bwisha.

 
RDC : le secrétaire d’Etat Kerry exhorte le président Kabila à ne pas briguer un troisième mandat.

john_kerry_drc.jpgLes Etats-Unis se disent prêts à aider à financer les efforts de stabilisation et d’édification de la démocratie en République démocratique du Congo. Toutefois, Washington veut des assurances du président congolais, Joseph Kabila, qu'il quittera ses fonctions à l’expiration de son mandat actuel.

Au cours des entretiens privés qu’il a eus, dimanche, à Kinshasa, avec le président Kabila, le secrétaire d’Etat américain John Kerry l'a exhorté à respecter la Constitution, qui lui interdit de briguer un troisième mandat en 2016.

Lire la suite…

 
RDC: Justin-Marie Bomboko est décédé à l’âge de 86 ans.
jm_bomboko.jpgJustin-Marie Bomboko Lokumba est mort, jeudi 10 avril, des suites d’une longue maladie aux Cliniques universitaires Saint-Luc de Bruxelles, en Belgique, à l’âge de 86 ans. Il est considéré comme une des icônes de la politique du pays. Il a participé, avec Patrice-Emery Lumumba, à la signature de l’acte consacrant l’indépendance de la RDC.

Né en 1928, Bomboko a été le premier Congolais diplômé à l’Université libre de Bruxelles.

Lire la suite…

 
Burundi


Burundi: l'armée annonce la mort d'un important chef de groupe armé. Print

AFP

4/5/12

 

BUJUMBURA — Un ex-commandant de la rébellion burundaise, considéré par Bujumbura comme l'un des principaux chefs des groupes armés actifs à la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), a été tué mardi par l'armée congolaise, a affirmé l'armée burundaise.

Claver Nduwayezu, surnommé "Carmel" ou "Mukono" (le Manchot), est aussi considéré par les autorités burundaises comme le cerveau du massacre de septembre de 2011 dans la localité de Gatumba, frontalière de la RDC, au cours duquel une quarantaine de civils ont été tués.





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
Read more...
 
Burundi : un chef historique de la rébellion hutu candidat à la présidence. Print

AFP

14/03/10

 

leonard_nyangoma.jpgBUJUMBURA (AFP)- Léonard Nyangoma, député et chef historique de la rébellion hutu au Burundi, a été désigné dimanche candidat de son parti, le Conseil national pour la défense de la démocratie (CNDD), pour l'élection présidentielle de juin 2010, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Le pouvoir actuel a échoué, le pouvoir actuel dirige mal le pays et l'a conduit au bord du gouffre. Mon parti m'a désigné candidat à la présidentielle pour redresser le Burundi et cela est possible", a déclaré M. Nyangoma à l'issue d'un congrès de son parti.

 





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
Read more...
 
Burundi: le chef des ex-rebelles des FNL candidat à la présidentielle. Print

AFP

29/11/09

 

agathon_rwasa.jpgBUJUMBURA — L'ex-rébellion burundaise des Forces nationales de libération (FNL) a désigné dimanche son leader historique Agathon Rwasa comme son candidat à l'élection présidentielle prévue en 2010, à Bujumbura, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Le congrès a désigné à l'unanimité son excellence Agathon Rwasa comme candidat du parti FNL aux élections présidentielles de 2010", a annoncé le secrétaire général de ce parti, Adolphe Banyikwa, en lisant "les conclusions" d'un congrès extraordinaire qui s'est tenu samedi et dimanche.





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
Read more...
 
Burundi: des peines de perpétuité requises pour des meurtres rituels d'albinos. Print

AFP

25/05/09

 

RUYIGI, Burundi (AFP) — Des peines d'un an de prison à la perpétuité ont été requises dans le procès de 11 personnes accusées d'assassinats et de tentatives d'assassinat d'albinos au Burundi devant un tribunal de Ruyigi (200 km à l'est de Bujumbura).

Une dizaine de meurtres rituels d'albinos ont été commis au Burundi de septembre 2008 à mars 2009 essentiellement dans la province de Ruyigi. Les prévenus, arrêtés en mars, ont tous plaidés non coupables et ont demandé leur "relaxe".





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
Read more...
 
Burundi: le chef de la rébellion renonce à la "lutte armée" Print

AFP

18/04/09

 

pierre_nkurunziza_et_agathon_rwasa.jpgRUBIRA (BURUNDI) - Le chef de la rébellion burundaise des Forces nationales de libération (FNL), Agathon Rwasa, a annoncé samedi renoncer à "la lutte armée" au cours d'une cérémonie symbolique de "démobilisation" après plus de 13 ans de guerre civile, a constaté un correspondant de l'AFP.

"Je viens d'être démobilisé comme le stipulent les accords que nous avons signés avec le gouvernement (...) c'est la conclusion des négociations et du processus de paix", a déclaré à la presse Agathon Rwasa à la fin de la cérémonie, organisée dans un camp de rassemblement de ses combattants à Rubira, à une vingtaine de kilomètres de la capitale Bujumbura.

"Cette cérémonie signifie qu'on renonce à la lutte armée et qu'on va se consacrer à la lutte politique (...) les Burundais peuvent être tranquilles, nous n'allons pas reprendre la guerre", a lancé le chef des FNL, devant des représentants de la médiation sud-africaine, de l'ONU, de l'Union africaine (UA), du corps diplomatique et plus de 4.000 rebelles rassemblés depuis quelques semaines dans ce site.

Agathon Rwasa, jusqu'ici commandant en chef des FNL, a symboliquement remis son arme - un fusil d'assaut kalachnikov - à un soldat sud-africain, avant de subir un examen médical, puis d'être enregistré et de recevoir "carte de combattant démobilisé".





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
Read more...
 
Burundi: un Hutu pour la première fois à la tête de l'armée. Print

AFP

16/04/09

 

burundi_flag.gifBUJUMBURA (AFP) — Le Sénat du Burundi a approuvé à une large majorité jeudi la nomination, au poste de chef d'état-major général de l'armée, de l'ex-rebelle et général Godefroid Niyombare, qui devient le premier Hutu, l'ethnie majoritaire, à la tête de l'armée dans l'histoire du pays.

"Le Sénat vient d'approuver par 34 voix sur 47 la nomination par le président Pierre Nkurunziza du général Godefroid Niyombare au poste de chef d'état-major général de l'armée", a annoncé à l'AFP le sénateur William Munyembabazi.

Cette nomination, confirmée par plusieurs autres sénateurs, a été approuvée à l'issue d'un vote secret et à huis clos jeudi.

Le général Niyombare, 40 ans, jusqu'ici chef d'état-major général adjoint de l'armée burundaise, est issu des rangs de l'ex-rébellion des Forces de défense de la démocratie (FDD), aujourd'hui au pouvoir dans ce pays.





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
Read more...
 
Burundi : Négociations pour la paix. Print

 

Alors que des entretiens autour du processus de paix au Burundi se sont ouverts lundi en Afrique du Sud, la médiation est optimiste tandis que le chef de l’ex-rébellion des FLN estime que la question de son immunité demeure une priorité. 

Les négociations inter-Burundaises qui prennent fin demain se déroulent à Magaliesberg, une petite bourgade à une centaine de kilomètres de la capitale économique.





Del.icio.us!Google!Live!Facebook!StumbleUpon!Yahoo!Free social bookmarking plugins and extensions for Joomla! websites!
Read more...
 
<< Start < Prev 1 2 3 4 5 Next > End >>

Results 1 - 11 of 55

Content Calendar

<< July ’14 >>
Mo Tu We Th Fr Sa Su
 
 1
 2
 3
 4
 5
 6
 7
 8
 9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
   


Independence Song

start Player



Ensemble nous pouvons faire de ce monde un paradis


Together we can make this world a better place


barampama.jpg