Economie: Accord RDC-Fonds monétaire international.

Pana

20/08/09

 

jean_claude_masangu.jpgKinshasa, RD Congo – Le gouvernement congolais et le Fonds monétaire international ont conclu mercredi à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), un accord sur le nouveau programme d'accompagnement du redressement économique et financier de la RDC et une révisitation des contrats chinois.

L'accord porte sur les politiques économiques et financières de la RDC en 2009 et 2010 et des amendements sur le contrat chinois, a été conclu à l'issue d'une mission de 9 jours du FMI (du 10 au 18 août) dans ce pays.

Toutes ces précisions ont été données au cours d'une conférence de presse animée conjointement mercredi à Kinshasa par le Chef de la délégation du FMI, M. Brian Ames, et le Gouverneur de la Banque centrale du Congo (BCC), Jean- Claude Masangu.

"Je suis très heureux de la conclusion des travaux entre le FMI et l'équipe économique de la RDC. Cet accord n'était pas facile à obtenir, mais la question chinoise qui posait problème a été balayée", a souligné le gouverneur de la BCC.

D'ici au 15 septembre, le Gouvernement congolais tiendra une réunion avec les membres de Club de Paris qui traitent du dossier du Congo pour qu'ils puissent donner des garanties sur le financement du déficit budgetaire, a ajouté Jean- Claude Masangu.

Il a fait savoir, concernant le plan de gestion des finances publiques, que tous les membres du Gouvernement devraient respecter le plan de trésorerie hebdomadaire mis en place.

La mission du FMI s'est également entendue avec les autorités congolaises sur les principaux agrégats du projet du budget 2010 et sur l'ensemble des politiques conformes aux objectifs du Gouvernement, consistant à atteindre un taux de croissance de 5,5%, une inflation de 15% en fin d'année et une accumulation des réserves internationales à 11 semaines d'importation.

Le conseil d'daministration du FMI devrait se réunir le 24 septembre prochain pour entériner ce nouveau programme formel avec la RDC.

Ensuite, ce programme devrait faire l'objet d'une évaluation du FMI six mois après sa mise en vigueur qui permettra de savoir si la RDC a atteint le point d'achèvement de l'initiative PPTE (Pays pauvre très endettés).

Au bout du processus, la dette de la RDC devrait être allégée de 10 milliards de dollars US.

Pana