Manœuvres en cours à Kinshasa ; Calculs dangereux autour du M23.

L’Agence d’Information

08/11/14

En imposant la capitale de la RDC comme siège pour la discussion sur la mise en œuvre des Déclarations de Nairobi, le gouvernement joue la carte de la surenchère contre l’ancienne rébellion. Pour provoquer à long terme une nouvelle guerre et faire oublier aux Congolais qu’ils risquent de se retrouver avec un président à vie ?

PicturesEn dépit des objections politiques et d’ordre sécuritaire portées par les responsables de l’ancienne rébellion du Mouvement du 23 Mars qui devaient y participer, la réunion du Mécanisme national de suivi (MNS) pour la mise en œuvre des Déclarations de Nairobi, signées le 12 décembre 2013 par les délégations du gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) et des insurgés, est en train de se tenir à Kinshasa en absence de ces derniers. Continue reading

RDC : 20 ans de non-désarmement des génocidaires rwandais.

Mathieu Lopes

05/11/14

UNFin 2013, face à l’offensive conjointe de la mission onusienne (MONUSCO) et des Forces armées de RDC (FARDC), le groupe armé le plus puissant, le Mouvement du 23 mars (M23), déposait les armes et s’engageait dans un processus politique. Mais comme le pointait très justement une lettre ouverte de différents intellectuels, le fait de ne cibler que le M23 relevait d’une « lecture [...] partiale et réductrice de la situation ». La lettre dénonçait une logique occultant « le rôle dans le conflit de plusieurs groupes criminels, bien plus anciens et actifs, qui ont recours à une violence ouverte et massive ». Au premier rang desquels les Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

En 1994, face à l’avancée des troupes du Front Patriotique Rwandais(FPR), une grande partie des Forces armées rwandaises (FAR) et des milices Interahamwés, qui commettent le génocide des Tutsi, se replie au Zaïre.

Lire la suite…

Des unités de l’armée congolaises impliquées dans le massacre de Beni.

Kabila démissionne le sulfureux général Mundos qu’il avait placé à la tête des opérations contre l’ADF

L’Agence d’Information

2/11/14

Échafaudée par le pouvoir, la thèse de la responsabilité des rebelles ougandais de l’Alliance des forces démocratiques (ADF) dans les massacres du Grand Nord est démentie par un grand nombre de témoins, observateurs et analystes. Il s’agirait plus probablement d’une diversion, instrumentalisée par Kabila pour détourner l’attention du débat sur la réforme constitutionnelle, et permettant d’écarter les controverses sur la traque sans cesse reportée contre les FDLR. La mise à l’écart du général Mundos, considéré comme un des maîtres d’œuvre du massacre, avait été demandée par la population qui la voit maintenant cette sanction comme une confirmation de l’implication de l’armée dans les atrocities.

Lire la suite…

MISE AU POINT DU MOUVEMENT DU 23 MARS SUR LE RAPPORT DU BCNUDH D’OCTOBRE 2014

bb.jpgNous sommes scandalisés par le rapport dont font état les médias sur des prétendus crimes que le Bureau Conjoint des Droits de l’Homme de la MONUSCO imputerait au Mouvement du 23 Mars pour la période allant d’Avril 2012 à Novembre 2013. Pour ce faire, nous tenons à faire la mise point suivante :

01. La résolution 2098 a fait de la MONUSCO un belligérant de plus dans la guerre qui opposait le M23 au gouvernement en la faisant participer directement aux combats. De ce fait, tout rapport de la MONUSCO concernant le Mouvement du 23 Mars ne peut être ni neutre ni crédible parce qu’il ne viserait qu’à soutenir son alliée dans cette nouvelle forme de guerre qu’il mène contre le M23 depuis la signature des déclarations de Nairobi ;

02. Il ressort des premiers éléments à notre disposition que ce document, comme l’on pouvait s’y attendre, n’est fondé que sur des propos recueillis et non des faits observés ou établis. Continue reading

RDC: Des combattants démobilisés souffrent de la faim dans un camp.

KotakoliLa négligence de l’État a provoqué plus de 100 morts parmi les combattants et les membres de leurs familles.

HRW

1/10/14

(Kinshasa) Plus de 100 personnes parmi les combattants démobilisés, leurs femmes et leurs enfants qui avaient été envoyés dans un camp militaire reculé en République démocratique du Congo y sont mortes de faim et de maladie après que les responsables ont négligé de leur fournir la nourriture et les soins de santé appropriés.

Le gouvernement congolais devrait de toute urgence déplacer toutes les personnes du camp vers un site plus accessible, traduire en justice les personnes responsables des mauvais traitements et encourager une plus grande implication des Nations Unies dans la réhabilitation des anciens combattants.

Lire la suite…

ALLOCUTION DU PRESIDENT DU SENAT A L’OCCASION DE L’OUVERTURE DE LA SESSION ORDINAIRE DE SEPTEMBRE 2014

leon_lobitch_kengo_wa_dondo.jpgPalais du Peuple/Kinshasa-Lingwala

Honorable Président de l’Assemblée Nationale et Estimé collègue,

Excellence Monsieur le Premier Ministre,

Monsieur le Premier Président de la Cour Suprême de Justice,

Monsieur le Procureur Général de la République,

Honorables Membres du Bureau de l’Assemblée nationale et du Sénat, Continue reading

RDC : la police disperse une manifestation d’opposition à Kinshasa.

AFP

13/09/14

Congo PoliceLa police congolaise a dispersé samedi matin une manifestation d’opposition dans le centre de Kinshasa, interpellant plusieurs personnes dont un journaliste vidéaste de l’AFP.

Vers 10h00 (09h00 GMT), une centaine de policiers sont intervenus pour disperser plusieurs dizaines de manifestants regroupés près de l’hôtel Memling, dans le nord de la capitale, en dépit des consignes des autorités municipales, ont constaté trois journalistes de l’AFP. Celles-ci avaient “déconseillé” de manifester sans aller jusqu’à interdire le rassemblement.

Une grenade lacrymogène a été tirée. Forces de l’ordre et opposants ont joué au chat et à la souris mais l’opération s’est déroulée sans incident majeur, selon ces journalistes. Continue reading

Ni aveugle, ni ingrat. Etre Rwandophone, exigences et challenges

Lukiza J-L Kayitenkore

08/15/14

Africa Great LakesEst-ce seulement un effet de mode qui s’estompera avec le temps? Ou c’est inscrit dans la durée donc un paramètre qu’il faut inclure dans les actions et réactions de la personne lambda.

De quoi parle-je ? De la volée de bois vert et de la réaction des que le mot Rwanda ou tout ce qui lui est affilié est cité.

De prime abord, comment séparer le vrai de l’ivraie ?

Faut-il faire porter au Rwanda tous les péchés d’Israël ou sous d’autres prismes, ai-je l’impartialité voulue pour donner un jugement de valeur ?

«Ni aveugle, ni ingrat », sont la base de ma réflexion.

Comment vivre le dynamisme d’être Rwandophone dans le concert des Nations et plus spécifiquement dans ces pays limitrophes du Rwanda qui ont des populations qui parlent le Kinyarwanda et qui souvent se trouvent entre le marteau et l’enclume. Continue reading

RDC: inquiétude et colère à Goma après la mort du général Bahuma

Marche de Goma(AFP 01/09/14) “Qui a tué le général Bahuma ?” Les habitants de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, ont exprimé lundi inquiétude et colère après la mort de ce gradé qu’ils voyaient comme leur libérateur contre l’oppression des milices. Des slogans de ce genre ont marqué plusieurs manifestations spontanées qui ont eu lieu dans la matinée à travers la ville, ont indiqué à l’AFP plusieurs témoins. Les rassemblements remettaient en cause la version livrée dimanche par les autorités, selon laquelle le général Lucien Bahuma, commandant de la 8e région militaire congolaise, est mort des suites d’un accident vasculaire cérébral. Mais de nombreux habitants sont persuadés que le vainqueur de la rébellion du Mouvement du 23 Mars (M23) a été assassiné. Continue reading

Page 1 of 24112345678...203040...Last »