Le gouvernement KABILA réticent à un accord de cessez- le- feu exigé par le M23 avant tout dialogue.

Victor Mutela

19/12/12

 

mwando_nsimba.jpgCe mercredi 19 décembre 2012, date prévue pour la suite de l’examen du projet de l’ordre du jour du Dialogue, une question était à l’ordre du jour, le cessez-le-feu. A 10h00, comme prévu, la Délégation du M23 était déjà présente à Speke Resort Munyonyo. La Délégation gouvernementale s’est présenté quant à elle à 11h 30’. De l’entrée dans la salle, le Facilitateur du Dialogue et Ministre de la Défense nationale Ougandais le Docteur Crispus KIYONGA prend la parole et présente l’ordre du jour de la plénière de ce mercredi 19 décembre comme suit : la prière qui sera tout de suite exécutée par le Cheik ABDALAH, membre de la Délégation du gouvernement congolais, suivi de la communication par le facilitateur, l’examen et l’adoption de l’ordre du jour du Dialogue et l’allocution de clôture par le Facilitateur. Un seul point à l’ordre du jour a été respecté, c’est la prière. Juste après celle-ci, le Facilitateur demande une concertation avec les deux Chefs d’Equipes avant d’aborder le sujet car souligne-t-il, le M23 demande avec insistance un cessez-le feu, ce que n’accepte pas le gouvernement de Joseph KABILA.

Le Facilitateur Ougandais demande une concertation privée qui ira de 11h 45 à 15heures 30 avec les Chefs des deux délégations. Signalons par ailleurs que juste avant la concertation, une motion d’information a été demandée avec insistance par François RUCOGOZA, Secrétaire exécutif  et Chef de la Délégation du M23 ; motion difficilement accordée par le Facilitateur, est rapidement lue par le rapporteur de la Délégation du M23, Monsieur Bertrand BISIMWA qui  informe en trois point précis, nous citons : « Ces informations nous parviennent de la Direction politique du M23 qui informe avec regret les faits que voici : Menace des forces négatives des FDLR sur les populations civiles quittant BIBWE se dirigeant vers GOMA ; ensuite, les rumeurs de la reprise de guerre à Goma, soit disant que c’est le M23 et pourtant nous n’envisageons aucune attaque et ces fausses rumeurs créent des déplacement massives de la population de Goma vers le Rwanda et Bukavu ; enfin, des mouvement de renfort des outils de guerre dans la ligne des fronts du coté gouvernementale et des hélicoptères des FARDC ont toute la soirée fait une reconnaissance aérienne sur RUMANGABO, quartier général de l’Armée Révolutionnaire du Congo (ARC), armée chère au M23, ceci a poussé les éléments de cette armée précitée de répliquer par des coups de balles en l’air ». Fin de citation. En guise de réponse à ces informations, le Chef de la Délégation congolaise Raymond TSHIBANDA, promet de prendre toutes les dispositions nécessaires pour y mettre fin.  Après la concertation à huis clos entre le Facilitateur et les Chefs des deux Délégations  aux environs de 14 heures, aucune séance n’a repris ; les deux Chefs des  Délégations  étaient chargés d’informer à leurs membres que les assises sont ajournées au jeudi 20 Décembre 2012 à 10h00, heure de KAMPALA sur demande de Raymond THIBANDA, Ministre congolais des affaires étrangères et Chef de la Délégation gouvernementale.   

 

Une correspondance de Victor MUTELA depuis Kampala

© VirungaNews