Burundi : un chef historique de la rébellion hutu candidat à la présidence.

AFP

14/03/10

 

leonard_nyangoma.jpgBUJUMBURA (AFP)- Léonard Nyangoma, député et chef historique de la rébellion hutu au Burundi, a été désigné dimanche candidat de son parti, le Conseil national pour la défense de la démocratie (CNDD), pour l'élection présidentielle de juin 2010, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Le pouvoir actuel a échoué, le pouvoir actuel dirige mal le pays et l'a conduit au bord du gouffre. Mon parti m'a désigné candidat à la présidentielle pour redresser le Burundi et cela est possible", a déclaré M. Nyangoma à l'issue d'un congrès de son parti.

 

M. Nyangoma, Hutu de 58 ans et l'un des plus farouches opposants au président burundais Pierre Nkurunziza, lui-même hutu, est à la tête du parti CNDD, qui avait terminé quatrième des élections législatives de 2005 au Burundi et est représenté par cinq députés à l'Assemblée nationale.

Léonard Nyangoma est le septième candidat déclaré à la présidentielle de 2010 au Burundi. Il rejoint notamment l'ex-président de la transition, Domitien Ndayizeye, candidat du principal parti d'opposition, le Front pour la démocratie au Burundi (Frodebu), et Agathon Rwasa, le chef de l'ex-rébellion hutu des FNL, tous deux issus de la majorité hutu.

Le Burundi tente depuis 2006 de sortir de 13 ans d'une guerre civile qui a fait au moins 300.000 morts. Ce pays doit organiser des élections générales dont une présidentielle fin juin 2010.

© 2010 AFP